Dieudonné Kayembé et son équipe croient en une Afrique capable de créer, d’innover et de produire des technologies utiles pour ses populations. En témoigne leur engagement qui a permis de créer la première tablette made in RDC.

C’est sous la coupole de la société Flechtech Sarl spécialisée dans le développement d’applications mobiles, le déploiement de solutions de téléphonie et informatiques que les tablettes (MOTEMA Tab 1.0) et smartphones baptisés « Motema » sont nés. L’équipe ne s’est pas arrêtée à la conception de simples terminaux mais a tenu compte des réalités propres à leur environnement. En effet, en République Démocratique du Congo, comme c’est le cas dans plusieurs autres états africains, plusieurs localités sont mal fournies en électricité. IL fallait donc trouver une alternative. C’est ainsi que sont nées les pochettes équipées de panneaux solaires qui servent à recharger lesdits équipements.

Il est pour coutume de dire qu’en Afrique, les créateurs de génie de bénéficient pas toujours d’oreilles attentives de la part des autorités. Dans ce cas précis, Daniel Madimba Kalonji, ministre de la recherche scientifique et technologique de la RDC a tenu à s’exprimer avec beaucoup de satisfaction, signe probable d’un soutien sans faille de la part de son ministère : «J’ai la ferme détermination de créer avec vous une nouvelle ère, de booster la recherche scientifique afin qu’elle joue véritablement son rôle comme moteur de développement économique et social de notre pays.»

Il faut préciser que la société Flechtech Sarl mise beaucoup sur le développement d’applications dédiées à l’enseignement et à l’apprentissage. Leur soucis premier est de réduire les clivages qui existent entre les populations d’une part, mais aussi entre les pays développés et ceux qui le sont moins. Pour eux, cela peut se faire par la technologie.