Organisé par la 2iE (Institut international d’ingénierie, de l’eau et de l’environnement), le concours pour l’entrepreneuriat social, l’innovation et la croissance verte dénommée « Green Start up Challenge » a pour objectif de soutenir les initiatives à fort impact social et environnemental. Le 30 octobre 2015, lors de la proclamation des résultats, deux équipes ont réussi à se démarquer des autres participants.

Pour sa troisième édition, le « Green Start up Challenge » a enregistré une trentaine de participants venus des pays d’Afrique centrale et de l’Ouest. Dix équipes ont réussi à obtenir une participation à la finale et ont pu bénéficier d’une semaine de formations intensives.  étaient représentés à cette finale. Au terme des délibérations des membres du jury, ce sont deux équipes togolaises qui ont réussi à se hisser se hisser sur les plus hautes marches du podium, ainsi que deux projets « coup de cœur » qui ont été repérés.

1 er prix : Le projet Biotri

Le projet « Biotri » est mené par une Start up qui s’intéresse de très près à l’agriculture. Plus précisément, elle est spécialisée dans la production ainsi que la commercialisation de bio-pesticides à base de microorganismes capables d’une part, de prévenir, mais aussi de traiter les maladies qui s’attaquent aux cultures maraichères. Ce projet était porté par Amoussou Gaffan Ayewode.

2e prix : Le projet CAFIJ-Fil (Centre agro de formation industrielle des jeunes filles leaders)

Ce projet vise à développer une technique agricole capable de transformer et conserver les tubercules en des produits plus stables. Aussi, cette technique permettra de les rendre disponibles sur une plus longue durée. Au regard de toutes les productions agricoles qui sont perdues faute de moyens de conservation adéquats, ce projet a réussi à convaincre les membres du jury.

Prix « coup de cœur »

Le prix « coup de cœur » est revenu à Moctar Pape Cissé promoteur du projet JOtaliko (application web permettant aux utilisateurs des zones rurales d’avoir accès à plusieurs informations en fonction de leurs langues) et à Justin Hounguevou avec son projet de « compostage de déchets urbains biodégradables. ».

Le niveau du concours était bon si l’on s’en tient aux propos de Bernard BRES, Directeur du technopole de 2iE : « les 10 projets étaient de très grande qualité. Il y a des projets qui sont excellents mais au stade où ils en sont, on n’a pas grand-chose à leur apporter, l’entreprise va être bientôt créée et ils sont dans les nouvelles technologies, un domaine un peu éloigné du nôtre, c’est des choses qu’on aura du mal à accompagner de façon technique ».

Il faut préciser que les deux lauréats auront droit à un accompagnement technique, managérial et financier dans la mise en œuvre de leur entreprise ainsi qu’un accès à l’incantateur de la 2IE.